Mézériat (Ain)

Licenciements à La Bresse : les actionnaires doivent payer

Brève
20/09/2007

Après plus d'un an de rumeurs entretenues, la direction de la charcuterie industrielle La Bresse vient d'annoncer 128 suppressions d'emplois sur les 288 de l'usine. C'est une véritable catastrophe pour cette commune.

La Bresse n'est pas une petite entreprise familiale en difficulté mais la 15ème entreprise de salaison française. Pendant des décennies, des centaines de travailleurs, à l'abattage ou au conditionnement, ont enrichi la famille actionnaire principal.

Mais à la suite de rivalités parmi les héritiers et leur refus de réinvestir dans l'usine les profits accumulés, la nouvelle direction annonçait qu'il manquait 8 millions d'euros pour relancer l'activité.

Pendant plus d'un an, sous prétexte du secret des affaires, les travailleurs de La Bresse n'ont pas pu savoir à quelle sauce ils allaient être mangés. Aujourd'hui ce sont eux qui payent brutalement pour les choix des actionnaires qui exercent ainsi une véritable dictature sur la vie de tout un canton et même au-delà. Ces derniers doivent payer et maintenir tous les emplois.

Les dernières brèves