Manifestation contre la loi sur le service minimum

Brève
02/08/2007

Mardi 31 juillet, malgré la date choisie par le gouvernement pour faire passer sa loi sur le "service minimum" dans les transports, plusieurs centaines de cheminots et de militants ont manifesté devant la Préfecture du Rhône pour protester contre cette atteinte au droit de grève.

Le gouvernement dit vouloir défendre les usagers. Mais en fait, les grèves ne représentent qu'une toute petite partie des dysfonctionnements à la SNCF : d'après la CGT, dans la région de Lyon, le nombre de trains supprimés au 1er trimestre s'élève à 848, dont seulement 44 pour fait de grève.

Le service minimum, c'est tous les jours que les usagers de la SNCF doivent le subir, faute de personnel suffisant pour faire marcher et entretenir le matériel. Ceux qui prennent le train pour aller travailler entre Lyon et Saint-Etienne, Ambérieu ou Roanne peuvent en témoigner !

Le but du gouvernement, qui envisage de restreindre encore les budgets des services publics, n'est pas de défendre les usagers, mais de s'attaquer au droit de grève dans les transports, en attendant les autres services publics, puis l'ensemble des salariés. Mais une loi votée n'est pas définitive, et les luttes peuvent la faire remettre au placard, comme ce fut le cas avec le CPE !

Les dernières brèves