Bastia

Mobilisation contre les reconduites à la frontière.

Brève
28/03/2010

Lors de la manifestation du 23 mars à Bastia sur les retraites, la banderole de tête dénonçait l'arrestation et la prochaine expulsion d'un homme, Mohamed Fadli. Celui ci devait passer devant le juge des libertés le lendemain, le 24 mars.

En 1992 Mohamed avait quitté l'Algérie ravagée par le terrorisme. Réfugié en Espagne, avec sa famille, il obtient des papiers en règle. Il y travaille jusqu'à la perte de son emploi. C'est alors qu'il rejoint le frère de sa femme en Corse en 2004 et qu'il se retrouve sans papiers.

À Bastia, ce 22 mars, il est arrêté en prenant le bus, puis parqué dans le centre de rétention. Et cela, malgré les engagements verbaux de la Préfecture qui avait promis de ne pas l'expulser et d'instruire tranquillement son dossier.

Le lendemain mercredi 24, devant le palais de justice une foule importante composée de ses compagnons de travail, ses voisins, les enseignants dont ceux de ses enfants, s'était massée. A la joie de tous il fut libéré!

La mobilisation continue. En effet RESF et les organisations syndicales seront reçues à la Préfecture le mercredi 31 mars à 9h30. Elles appellent la population à les accompagner pour défendre Mohamed et aussi pour dénoncer les 180 reconduites à la frontière en Haute Corse et autant en Corse du Sud qui ont déjà eu lieu.

Les dernières brèves