Sullair Europe - Montbrison (Loire)

Nouvelle séquestration de dirigeants

Brève
12/03/2010

Après les dirigeants de Siemens, à Saint-Chamond, c'est au tour du tout nouveau co-gérant de Sullair Europe d'avoir connu une première nuit de réflexion forcée dans les locaux de l'entreprise.

Sullair est une filiale, qui fabrique des compresseurs, du trust UTC, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 40 milliards d'euros et un résultat net de plus de 3 milliards d'euros en 2008. Or, malgré la fortune de ce trust, l'usine de Montbrison va être fermée, en licenciant 112 personnes. Les travailleurs réclament donc qu'au moins ils partent avec une prime un peu décente. En particulier, ils réclament une indemnité pour préjudice moral, qui viendrait s'ajouter aux primes de licenciement légales. C'est bien le minimum, mais pour la direction, c'est non, et elle a le culot de réclamer en plus que les salariés reprennent vite le travail, pour honorer les commandes.

Face à un patron qui fait le sourd, les travailleurs s'apprêtaient jeudi soir à passer une deuxième nuit à l'usine avec lui. Espérons que, après cela, le co-gérant aura d'autres propositions à faire. En attendant, pour son arrivée à Montbrison, il a eu le baptême du feu... de la colère des travailleurs.

Les dernières brèves