Renault Trucks - Vénissieux (Rhône)

Prendre sur les profits pour maintenir les emplois

Brève
15/11/2011

La direction de Renault Trucks a prévu d'annoncer début décembre des journées de chômage partiel pour les trois premiers mois de 2012, dans les usines de Bourg, Blainville et à l'Usine Moteurs de Vénissieux. Elle prétexte une baisse des commandes. Pourtant, il y a encore quelques semaines, elle multipliait les heures supplémentaires pour les équipes du soir, et les samedis matins.

De plus, de nombreux intérimaires, dont les contrats se terminent d'ici la fin de l'année, ont été prévenus qu'ils ne seraient pas renouvelés. Certains d'entre eux avaient déjà connu cette situation fin 2008 quand plusieurs centaines d'intérimaires avaient été renvoyés.

Augmenter le nombre de chômeurs d'un côté, et de l'autre faire travailler toujours plus vite ceux qui restent alors même que la production va baisser, voilà ce que veut imposer la direction. Les profits annoncés de Volvo, auquel Renault Trucks appartient, devraient servir à maintenir tous les emplois en répartissant le travail et en conservant, et même embauchant, tous les intérimaires.

Les dernières brèves