Reynolds - Valence (Drôme)

Une fermeture pour les profits

Brève
28/09/2010

La cour d'appel de Grenoble vient de confirmer la conclusion d'avril 2009 du tribunal des prud'hommes de Valence : la société n'avait aucune réelle nécessité de délocaliser l'usine en Chine. Comme Reynolds n'a pas attendu les décisions des tribunaux pour fermer, les 256 salariés licenciés devraient être indemnisés, mais cela prendra probablement des mois, et cela n'empêchera pas les travailleurs de galérer pour retrouver du travail, dans une période où le chômage est aussi important.

Et les déclarations des tribunaux, même si cela fait plaisir de les entendre, ne font que confirmer ce qu'on savait déjà : la plupart du temps, la seule raison d'être des délocalisations, c'est d'augmenter les profits.

Les dernières brèves