Verreries de Givors (Rhône)

Victimes de la loi du profit

Brève
05/12/2011

Un ancien ouvrier des verreries de Givors, qui se bat pour faire reconnaître son cancer comme maladie professionnelle, verra son cas examiné par le tribunal des affaires sociales de Lyon le mercredi 7 décembre. Mais ni l'entreprise BSN Glasspack de l'époque, ni le repreneur OI-Manufacturing, le plus grand fabricant d'emballages en verre d'Europe, n'acceptent de lui fournir une liste officielle des produits toxiques auxquels il a été exposé : plomb, chrome, hydrocarbures...

Tous ces industriels, qui ont sacrifié la santé des travailleurs, peuvent continuer à amasser du profit ailleurs sans même avoir de comptes à rendre. C'est abject.

Les dernières brèves