Qui se ressemble s'assemble

Brève
18/12/2007

Jean Claude Gaudin, le maire de Marseille accompagnera Sarkozy au Vatican, ce jeudi 20 décembre. Une petite visite pour que ce dernier soit nommé "chanoine de Saint Jean de Latran" par le pape. Petit cadeau à la république française dite fille aînée de l'église. Obscurantisme et réaction n'ont pas de frontière !

Marseille

L'Assistance publique des hôpitaux responsable et coupable

Brève
18/12/2007

À l'Hôpital de la Timone, les vigiles sont en grève depuis plus de cinquante jours. Certains sont en grève de la faim depuis treize jours et dernièrement l'un d'eux a dû être hospitalisé.

Lundi 17 décembre à midi, un rassemblement de soutien était organisé pour dénoncer cette situation.

L'APHM (l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille) ayant décidé de changer de société prestataire de surveillance dans cet hôpital, la nouvelle société ne veut pas reprendre tous les vigiles qui travaillaient précédemment et en tous cas pas aux mêmes conditions de travail et de salaire. Ceux qui restent ne sont ni licenciés ni embauchés. Ils se retrouvent sans ressources depuis le 23 octobre 2007.

C'est l'APHM, donneur d'ordre, qui les employait. Là, ils étaient bons pour travailler pour elle et pour certains depuis des années.

Alors société sous traitante X ou société Y, c'est l'APHM le bénéficiaire du travail qui est responsable et coupable.

Marseille-La Blancarde

La vie ordinaire d'un conducteur de train

Brève
16/12/2007

Nous pouvons fréquemment avoir à conduire une matinée et à re-attaquer la nuit qui suit. Nous pouvons aussi travailler des journées longues de 11 h avec juste une coupure de une heure. Pendant cette coupure on est sur la machine et pas forcément à un endroit où l'on pourrait manger correctement et se reposer un peu.

Il y a des tournées où nous conduisons pendant 5 ou 6 heures d'affilée sans un seul arrêt. Ce qui suppose une vigilance sans éclipse

Aux usagers de la route, avec quatre passagers la sécurité routière demande de se reposer toutes les deux heures. Nous, avec des centaines de passagers, nous en sommes bien loin.

Bien sûr, nous n'enfournons pas du charbon dans une chaudière et notre travail demande beaucoup moins de force physique qu'il n'en fallait à nos anciens. Mais c'est un travail difficile car il nécessite beaucoup d'attention, et de technicité.

Quand elle nous a embauchés, la SNCF avait passé un "contrat moral" avec nous. Nous acceptions de travailler de jour ou de nuit, pendant les fériés et le week-end. Mais, en compensation nous pouvions prendre notre retraite plus tôt.

Si finalement le nombre d'annuités que nous avons à faire était augmenté, le "contrat moral" n'aurait plus lieu d'être. Et là, à 17h on arrête le train, on rentre à la maison... les jours fériés, les nuits, et les week-end à la maison... Un contrat est un contrat, non ?

Lyon

Non à l'expulsion de lycéens sans-papiers

Brève
13/12/2007

Jeudi 13 décembre, près de 1000 lycéens, venus d'une quinzaine de lycées et lycées professionnels de l'agglomération lyonnaise, ont manifesté avec leurs professeurs et RESF pour soutenir leurs camarades de classe menacés d'expulsion.

Ce sont de jeunes majeurs, qui étaient en règle tant qu'ils étaient mineurs, et se retrouvent sans papiers à leur majorité. Ils risquent d'être expulsés à tout moment. Les jeunes, très mobilisés, se sont rendus à la Préfecture pour faire savoir qu'ils veulent que leurs camarades puissent rester à leur côté pour poursuivre leurs études.

Marseille

Arrêtez les bébés ?

Brève
12/12/2007

A Marseille, d'après les chiffres fournis par la CAF, il n'y aurait que 5971 places en structures d'accueil et moins de 5000 places en crèche, alors que la ville compte 32 000 enfants de moins de trois ans.

Un vrai casse tête et une lourde charge financière pour les familles qui doivent chercher partout quelqu'un pour garder leurs enfants.

C'est à croire que lorsque l'on est le maire d'une ville de 800 000 habitants, l'on a oublié qu'il y avait des milliers de naissances chaque année.