Marseille

Arrêtez les bébés ?

Brève
12/12/2007

A Marseille, d'après les chiffres fournis par la CAF, il n'y aurait que 5971 places en structures d'accueil et moins de 5000 places en crèche, alors que la ville compte 32 000 enfants de moins de trois ans.

Un vrai casse tête et une lourde charge financière pour les familles qui doivent chercher partout quelqu'un pour garder leurs enfants.

C'est à croire que lorsque l'on est le maire d'une ville de 800 000 habitants, l'on a oublié qu'il y avait des milliers de naissances chaque année.

Marseille

Les postiers en ont ras la casquette

Brève
12/12/2007

A Marseille, dans les bureaux de poste, au tri et dans la distribution du courrier, les mouvements de grève s'enchainent contre la dégradation des conditions de travail et les suppressions de postes.

Au centre ville, à la Poste du 1 er arrondissement, (Les Réformés), la Direction envisage d'ouvrir les samedi après-midi pendant les fêtes et elle a demandé des guichetiers volontaires pour cela.

Elle invoque les besoins des "clients", mais cela ne la gêne pas que tous les jours, les usagers patientent longuement car cinq guichets seulement, sur neuf, sont ouverts. Et quand les files s'allongent les guichetiers ne savent plus où donner de la tête.

Les facteurs sont de moins en moins nombreux, et ils voient leurs tournées s'allonger. Il y a quelques semaines, la Poste avait arrêté toutes les embauches temporaires. Quand un facteur était absent, il n'était pas remplacé. C'est comme cela que les habitants de certaines rues n'ont pas eu de courrier pendant plusieurs jours.

Les postiers refusent le "moins de fonctionnaires " qui les touche mais qui touche aussi toute la population.

Marseille

Ouf, mais ce n'est pas fini...

Brève
12/12/2007

Les travaux autour de la gare St Charles à Marseille ont imposé défi sur défi à l'astuce des conducteurs, des passants et des voyageurs, tenus de déjouer des pièges imprévisibles : plaques de tôle posées en équilibre sur des trous, flaques d'eau, gravats, recherche d'un éventuel passage dans un labyrinthe toujours renouvelé de palissades.

Cela pendant plus de dix ans dont plus de trois ans de retard, avec un dépassements considérable d'argent public.

Et bien, ouf, la construction de la grande Halle Honnorat de la gare St Charles serait, presque, terminée : elle a été inaugurée le 10 décembre avec d' un coté champagne, petit fours et bon nombre de personnalités dont Anne-Marie Idrac dirigeante de la SNCF et de l'autre cornes de brume, tambours, trompettes et cheminots, étudiants et lycéens qui tenaient aussi à dire leur mot.

Lyon

La solidarité n'est pas un délit

Brève
23/11/2007

François Auguste, vice-président PCF de la Région, est convoqué lundi 26 novembre devant le Tribunal correctionnel de Lyon. Son crime ? Avoir retardé le vol d'un avion à Satolas en octobre 2006, alors qu'il pensait qu'une famille en voie d'expulsion était à bord. Lui-même empruntait ce vol pour une mission de la Région. Bloqué par les policiers, puis mis en garde à vue, il encourt une peine de prison et une forte amende.

Une manifestation de solidarité partira de la Place Gabriel Péri (Lyon 3e) ce lundi 26 à12 h, pour se rendre devant le Palais de justice, 67, rue Servient, Lyon 3e et y attendre le verdict. Lequel ne devrait être que la relaxe pure et simple.

Non aux poursuites contre les militants solidaires de la lutte des sans-papiers !

Meyzieu (Rhône)

Eduquer plutôt que réprimer

Brève
14/11/2007

Mercredi 7 novembre, les personnels éducatifs de l'EPM (Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs) ont fait grève à la quasi unanimité pour dénoncer leurs conditions de travail et de salaires.

Ouvert en juin 2007, l'établissement incarcère des mineurs multirécidivistes, et les faits démontrent que, dans ce type d'établissement, priorité est donnée au répressif sur l'éducatif. Les pressions sur les personnels éducatifs se multiplient, sans compter les problèmes de salaires. C'est pourquoi les personnels ont bien l'intention, si l'administration ne bouge pas, de continuer à revendiquer par la grève les moyens nécessaires pour pouvoir faire leur travail dans l'intérêt des jeunes et des familles.