Lyon

Loi Hortefeux : le gouvernement applique le programme de l'extrême droite

Brève
15/10/2007

La loi Hortefeux contre le regroupement familial des étrangers travaillant et vivant en France doit être soumise, les 22 et 23 octobre, aux votes définitifs du Sénat et de l'Assemblée nationale.

Cette 4ème loi en 4 ans contre les immigrés élève de nouvelles barrières destinées à empêcher le regroupement familial, et en particulier de scandaleux tests ADN.

La politique du gouvernement de chasse aux étrangers, de rafles et d'expulsions brutales encourage la xénophobie, en présentant les immigrés comme des fraudeurs, des profiteurs, responsables des maux de notre société. Elle est réprouvée par une large fraction de la population.

A bas les lois réactionnaires contre les immigrés !

Contre les lois Hortefeux,

journée nationale de mobilisation, à l'appel de nombreuses associations, collectifs et partis, dont Lutte Ouvrière

Samedi 20 octobre

à Lyon, manifestation à 14h30 au départ de la Place des Terreaux

Région Rhône-Alpes

Le 18 octobre, manifestons !

Brève
15/10/2007

Le 18 octobre, les travailleurs de la SNCF, d'EDF-GDF, de la poste et des télécoms seront en grève. Certains syndicats de l'enseignement et de la fonction publique appellent aussi.

Le gouvernement essaie de diviser les travailleurs en parlant des "privilèges" des régimes spéciaux, alors qu'il s'agit d'une attaque contre l'ensemble des travailleurs. Car Fillon a clairement annoncé qu'ensuite, la durée de cotisation, après être passée à 41 ans, passera à 42 ans. Et le Medef réclame l'âge de la retraite à 62 ans.

La journée du 18 octobre ne suffira pas à faire reculer le patronat et le gouvernement, mais elle peut être la première étape de la riposte des travailleurs, pour mettre un coup d'arrêt aux attaques qui les visent.

Soyons nombreux à participer à cette journée d'action et aux manifestations :

- à Lyon, manifestation au départ de la Place Bellecour, à 11h, en direction de la Préfecture

- à Grenoble, à 10h30 place de la gare

- à Valence, à 10h au Champ de Mars

- à Annecy, à 14h30 devant la gare

- à Chambéry, à 15h place du Palais de justice

-à Saint-Etienne à 10h30 devant la Bourse du Travail

Un Bail !

Brève
10/10/2007

La Communauté Urbaine, Marseille Provence Métropole annonce que "les objectifs de production de 6 000 logements dont mille logements sociaux par an, ont été globalement atteints". En fait si en 2006 le financement de 1617 logements sociaux a été validé, ils n'ont toujours pas été construits. Alors que la Préfecture signale qu'elle a 11 500 personnes en liste d'attente pour un logement social, dont certaines depuis sept ans.

A ce rythme la, il faudra au moins dix ans pour simplement loger les demandeurs déjà inscrits.

Lyon

Perben soigne son image

Brève
10/10/2007

Après que le maire de Lyon, Gérard Collomb, ait aménagé la rive gauche du Rhône, Dominique Perben, qui vise la mairie de Lyon aux prochaines élections municipales, ne veut pas être en reste et propose d'aménager... la rive droite, en particulier le quai situé au niveau de l'Hôtel-Dieu.

Mais de l'hôpital lui-même, dont la fermeture est annoncée, il ne dit rien, ou presque, et de l'avenir des hospitaliers qui y travaillent, encore moins.

Villeurbanne (Rhône)

Quelle allure un facteur doit-il avoir pour ne pas être suspect pour la police ?

Brève
10/10/2007

Mercredi 2 octobre, un jeune postier d'origine maghrébine a été arrêté à Villeurbanne car, étant en CDD, il n'avait pas la tenue, et il n'a pas pu fournir de papiers prouvant qu'il était facteur, puisque cela n'existe pas.

L'incident a été rapidement clos puisqu'il a été emmené au bureau distributeur, où ses collègues ont été aussi choqués que lui. Car, même s'il y a, paraît-il, des vols de vélos de facteurs avec le courrier, ce n'est pas un hasard si ce jeune homme a été contrôlé et pas d'autres qui ne portent, pas plus que lui, l'uniforme.

Entre les pressions du gouvernement pour que les policiers fassent "du chiffre" dans l'arrestation des sans-papiers, et les nouvelles lois, comme celle sur les tests ADN, qui stigmatisent les immigrés, tout concourt à faire passer, auprès de la population, et tout particulièrement des policiers, les personnes immigrées ou d'origine immigrée pour des délinquants possibles, surtout s'ils sont jeunes.

Les contrôles au faciès, qui sont quotidiens dans les cités, les métros et les gares, empoisonnent la vie de ceux qui les subissent.