Toulouse (31)

Freescale (ex Motorola) : grève en production

Brève
09/09/2009

Lundi 7 septembre, près de 300 travailleurs de production ont décidé de se mettre en grève, pour obtenir des indemnités de départ conséquentes, suite à la décision de fermeture des secteurs de production fin 2011.

L'équipe de nuit a suivi le mouvement et s'est retrouvée mardi 8 septembre à 10h avec les deux équipes de jour et les deux équipes de week-end. Cette AG a regroupé 200 travailleurs et a élu un comité de grève de 30 membres, où se sont inscrit également des militants de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC. Il a aussi été décidé de rejoindre ceux de Molex le mercredi 9 septembre pour la manifestation interprofessionnelle appelée par la CGT de Haute-Garonne.

La revendication mise en avant concerne les indemnités de départ. Avant l'été, il était question de 150 000 euros + 2 mois de salaire par année d'ancienneté + 6 mois de salaire de carence. Pour l'instant, les grévistes réclament de la Direction qu'elle fasse ses propositions en la matière.

Ils savent que Freescale a les moyens de payer. Stephen Schwarzman, le patron de Blackstone, le principal fond d'investissement qui a racheté Freescale en 2006, est le patron le mieux payé des États-Unis avec ... 702 millions de dollars l'an dernier. Et ils n'ont pas oublié que les dirigeants du trust avaient ponctionné 102 millions d'euros de dividendes sur les comptes de Freescale France en 2007 et encore 182 millions en 2008.

Les travailleurs ont raison de réclamer que les licencieurs passent à la caisse.

Les dernières brèves