Landes

Un PDG socialement capitaliste

Brève
08/09/2009

Le PDG de Sony à Pontonx sur Adour, celui qui avait été retenu une nuit par les salariés en mars dernier, s'est dit « choqué » par les banderoles brandies par les salariés licenciés et marquées « Sony la honte » ou « l'arnaque ». Pour lui, Sony est « socialement responsable » car l'entreprise a versé des primes de licenciements que le PDG qualifie de « généreuses », primes qu'il nie maintenant avoir lâchées après avoir passé une mauvaise nuit... Quant aux « généreux » profits accumulés pendant des années sur le dos des salariés pour le compte des actionnaires, il n'en est pas question.

Le PDG, payé pour cirer les pompes de ses patrons, poursuit en ajoutant au sens « social » de Sony le fait que le site ait été cédé à un repreneur pour un euro symbolique. Ce qu'il ne dit pas, c'est que le repreneur annonce tout au plus 100 emplois sur le site alors qu'il y en avait un millier il y a 20 ans, et encore 311 il y a quelques mois.

Sous le règne des capitalistes, ce n'est pas la « responsabilité sociale » qui gouverne, mais la loi du profit des actionnaires. Les contrôler, pour les empêcher de nuire, est une nécessité.

Les dernières brèves