La Dépêche du Midi - Haute-Garonne :  "En contrôlant les entreprises, on aurait évité AZF"

Article de presse
08/10/2011

Propos recueillis par Cyril Doumergue

Nathalie Arthaud, 41 ans, professeur d'économie en Seine-Saint-Denis et candidate de Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle de 2012, était présente hier à la fête annuelle de LO, qui se tient jusqu'à ce soir au Parc des expositions de Toulouse.

Comment se porte Lutte Ouvrière en Haute-Garonne ?

Nous stagnons, comme la plupart des partis politiques. Mais nous ne reculons pas, nous faisons connaître nos idées partout, dans les centres villes et dans les quartiers.

Comment se passe la succession d'Arlette Laguiller ?

C'est une grande responsabilité. Mais à l'heure où tous les partis gouvernants sont empêtrés dans les scandales, sa droiture ne peut que m'être profitable. Elle n'a jamais profité du système, n'a jamais retourné sa veste.

Quelles solutions proposez-vous face à la crise ?

Les états ont préféré protéger les banquiers, plongeant les travailleurs dans la misère. Je propose de prendre le contrôle de ce qui se passe dans les entreprises. La chasse au profit se fait au mépris des travailleurs. Avec plus de transparence, on aurait certainement pu éviter une catastrophe comme AZF.

© La Dépêche du Midi, le 25 septembre 2011