La Dépêche du Midi :  Foix. Un programme de luttes en guise de programme électoral

Article de presse
15/10/2010

« Ce n'est pas un programme électoral, c'est un programme de lutte que nous défendons à l'occasion de cette campagne pour les prochaines régionales ». Michel Laserge, technicien en électronique et Daniel Junca, chauffeur, tous deux candidats « ariégeois » estampillés Lutte ouvrière pour les prochaines régionales, sont sans illusions : « Ce ne sont pas les élus qui peuvent changer le sort des travailleurs. Pour nous ce scrutin comme les autres est avant tout l'occasion de clamer le point de vue des travailleurs qui ne baissent pas les bras, qui refusent de payer le prix d'une crise dont ils ne sont pas responsables, qui demandent des comptes à ceux qui ruinent la société. Nous militons pour une grande révolte contre la bourgeoisie possédante. »

Ils ajoutent : « Nous militons notamment pour l'interdiction des licenciements et le partage des richesses entre tous, travailleurs ou retraités qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois ». Ils précisent que leurs élus dans les assemblées comme le conseil régional « sont les yeux et les oreilles des travailleurs et se servent de leur mandat pour les aider à se battre, les informer par exemple sur les subventions versées aux entreprises ; des subventions qui trop souvent ne servent pas à maintenir l'emploi. »

« Pour nous ces élections, concluent-ils, sont aussi l'occasion de nous compter. »

Michel Laserge et Daniel Junca indiquent qu'une réunion publique est prévue le 11 mars à 20 h 30 dans la salle Espalioux avec la tête de liste Sandra Torremocha.

Les autres candidats pour l'Ariège sont : Jacqueline Vernet, secrétaire en retraite, Jean-Claude Abellan, enseignant, Gisèle Luc, institutrice, Daniel Goffard, soudeur, et Fabienne Cochard, agent d'école maternelle.

© La Dépêche du Midi, le 20 février 2010