La Dépêche du Midi du Gers :  "Nathalie Arthaud est la seule candidate communiste"

Article de presse
18/04/2012

Lutte ouvrière compte une dizaine de militants très actifs dans le Gers. Ils seront tous sur le pont aujourd'hui, d'abord pour distribuer des tracts en faveur de Nathalie Arthaud, de 10 heures à 12 heures et de 15 heures à 17 heures, place de la Libération à Auch. Ensuite, pour accueillir les Gersois désireux de participer à une réunion débat avec leur porte-parole régionale, ce soir à 18 heures, salle des Cordeliers. Rencontre en avant-première avec Sandra Torremocha, 38 ans, enseignante dans un collège près de Toulouse, et probable candidate LO en Haute-Garonne, lors des législatives.

Quelles bonnes raisons pourraient avoir les Gersois de voter Nathalie Arthaud à la présidentielle ?

L'interdiction des licenciements déjà. On a vu avec Bâtiment gascon que le Gers est touché par la crise comme les autres départements. Quand on est travailleur, on ne peut pas vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête.

Comment interdire les licenciements ?

En donnant les moyens à la population de contrôler tous les grands groupes ; ça suppose de lever le secret commercial, le secret industriel et le secret bancaire. On sait très bien que la crise va continuer, même si c'est François Hollande qui est élu président. Or, le véritable pouvoir n'est pas entre les mains du président de la République, il est dans les mains des grands groupes. C'est pour ça que les entreprises devraient être sous le contrôle de la population, des salariés, et des consommateurs. Que l'essence augmente de 7 % dans un département rural comme le Gers où l'on est toujours obligé de prendre la voiture, c'est encore un problème. C'est pourquoi on demande que la hausse des salaires, des retraites et des allocations soit indexée sur les prix.

Y aura-t-il des candidats LO aux législatives dans le Gers ?

Pour l'instant, on essaie de convaincre de voter pour Nathalie Arthaud, c'est l'élection la plus importante. On pense avoir un candidat dans toutes les circonscriptions, mais on verra après.

Il n'y aura donc pas de rapprochement avec le Front de gauche ou le NPA ?

Nous, on n'est pas pour un parti unique à l'extrême gauche. On a l'occasion de se retrouver dans la rue avec les militants du PC et du NPA. Mais à la présidentielle, je note que Nathalie Arthaud est la seule candidate communiste.

Propos recueillis par Béatrice Dillies

© La Dépêche du Midi - le 17/04/2012