La Dépêche du Midi :  Régionales. Tarn. Lutte ouvrière : « Préparer l'explosion sociale »

Article de presse
15/10/2010

Pour les élections régionales des 14 et 21 mars, les candidats de Lutte ouvrière affichent clairement leur position par la voix de leur tête de liste régionale Sandra Torremocha : « Nous voulons nous adresser aux travailleurs, explique-t-elle, leur permettre de s'exprimer, de refuser une politique qu'ils subissent et dont ils ne sont pas responsables ». Le ton est donné, fidèle à celui qu'employait Arlette Laguiller, aujourd'hui en retrait de la vie politique française, mais qui soutient toujours ses « descendants ».

« Notre principale préoccupation, ajoute Chantal Tressens, tête de liste départementale, c'est le chômage qui a augmenté de plus de 20 % en un an. Voter Lutte ouvrière c'est dire aux riches de payer, c'est préparer l'avenir, poursuit-elle, il faut que la peur change de camp. Tout le monde craint une explosion sociale, nous, on la souhaite ».

Pas de combinaison

En 2004, la liste Lutte ouvrière avait obtenu 4,75 %. « Le second tour n'est pas notre préoccupation, tranche Chantal Tresens, nous ne voulons pas tomber dans les combinaisons électorales, c'est le premier tour qui compte ». Et Sandra Torremocha de conclure : « Plus de gens voteront Lutte ouvrière, pour on pourra préparer l'explosion sociale ».

Réunion publique à Castres, bourse du travail, lundi 8 mars à 20 h 30. Une autre est prévue à Albi vendredi 5 mars dans une salle restant à définir .

© La Dépêche du Midi, le 25 février 2010