Elections européennes - Liste Lutte ouvrière

71 - Estelle Jaquet

Enseignante
Alpes-Maritimes

Je suis Estelle Jaquet, enseignante en lycée professionnel à Nice après l'avoir été plus de 20 ans en banlieue parisienne. J'ai pu constater qu'à Nice, comme dans l'académie de Créteil, certains de mes élèves, pour la plupart issus de milieux populaires, sont touchés par une précarité qui s'aggrave. Le chômage est ici au-dessus de la moyenne nationale. Et Nice est pourtant la deuxième ville la plus chère de France pour les loyers après Paris.

C'est vrai que ce n'est pas la richesse qui manque. On ne compte pas les villas de luxe dans la région comme celle que possédait à Villefranche-sur-Mer Paul Allen, le milliardaire cofondateur avec Bill Gates de Microsoft qui est décédé dernièrement ; elle vaudrait plusieurs centaines de millions d'euros.

Les touristes de luxe ne manquent pas non plus et ce secteur particulièrement important ici offre des conditions de travail particulièrement dures et précaires, que ce soit dans l'hôtellerie, la restauration ou le bâtiment. Il est pourtant difficile de croire qu'on ne peut pas embaucher ni augmenter les salaires !

Nice est aussi tout près de la frontière italienne, sous la surveillance étroite des forces de l'ordre. Les migrants qui la contournent prennent du coup des risques considérables en passant par la montagne. Et c'est régulièrement que défilent au tribunal pour être jugées des personnes qui les aident. Si on veut librement voguer sur la mer Méditerranée et s'arrêter dans le port de son choix il vaut mieux posséder son propre yacht ! Cette situation est inacceptable. Les migrants qui fuient la misère et la guerre doivent avoir le droit de circuler et de s’installer où ils le souhaitent.

Tous les candidats