Elections européennes - Liste Lutte ouvrière

59 - Jacqueline Uhart

Enseignante
Pyrénées-Atlantiques

Je suis enseignante au Pays Basque. Ici, c’est une zone touristique. Comme dans tout ce genre de zones, les emplois saisonniers utilisés par de nombreux patrons pour accroître la précarité et faire encore plus de profits se multiplient essentiellement dans les métiers du tourisme (hébergement, restauration). Les travailleurs enchaînent les contrats (quand ils en ont un), des femmes de ménage travaillent 2h dans un hôtel, 2h dans un autre… Dans la restauration, ils sont aussi confrontés au non paiement des heures sup (imposées) avec des contrats de travail de 30h hebdo, ils n'ont alors d'autre choix que de dormir dans leur voiture ou s'ils n'en ont pas sur la plage ou hébergements d"urgence.

Des ouvriers agricoles qui font la saison se cassent le dos pour des salaires de misère et sont le reste du temps au chômage.

Dans le même temps Biarritz, haut lieu touristique, organise le sommet des G7, programmé fin août 2019. L' addition finale s'élevera autour de 30 millions d'euro Les travaux d'aménagements de l'Hôtel du Palais, palace qui hébergera les brigands à près de 85 millions ! Mais les emplois saisonniers sont partout !! Les entreprises comme Technoflex (Bidart), Epta (Hendaye), Enedis (Bayonne) emploient de plus en plus d’intérimaires ! Le profit commande. Et les travailleurs en paient les conséquences. Les travailleurs doivent changer cela. Ils ne peuvent compter que sur leurs mobilisations collectives. Pour les préparer, ils doivent déjà mettre en avant leurs intérêts. Cette élection en est l’occasion.

 

Télécharger ce média

Tous les candidats