Elections européennes - Liste Lutte ouvrière

47 - Kelig Lagrée

Enseignante
Morbihan

Je m’appelle Kelig Lagrée, je vis à Hennebont, près de Lorient, dans le Morbihan.

Je suis enseignante en collège. Les restrictions qui touchent tous les services publics s’y font ressentir comme ailleurs. La population du secteur augmentant, le collège où je travaille compte 50 élèves de plus que l’an dernier, mais aucun moyen supplémentaire n’a été attribué. Le nombre d’enseignants, de surveillants, d’agents pour assurer l’entretien des locaux et la cantine est resté le même. La charge de travail a augmenté pour tous, et les conditions d’accueil des élèves se sont dégradées, puisque la majorité des classes compte aujourd’hui 30 élèves. L’enveloppe allouée pour l’aide aux devoirs a été réduite et le temps de présence de l’assistante sociale divisé par deux alors que les élèves sont plus nombreux. Il a même fallu allonger la pause du repas de midi pour que tous les élèves aient le temps de manger car la cantine est devenue trop petite !

Il en va de même dans tous les services publics utiles à la population. La direction de la SNCF envisage par exemple de fermer la gare d’Hennebont le samedi.

Tous les candidats