Au bonheur des riches

Brève
17/03/2009

Un député de droite, sans doute réveillé par l'approche des élections européennes, a suggéré que les contribuables qui déclarent plus de 300 000 euros par an voient leurs impôts un peu augmentés.

Réponse nette et sans bavure de l'Élysée : pas question. Le « bouclier fiscal » qui protège les grands bourgeois sera maintenu, au nom... « du respect des promesses de campagne » !

Venant de celui qui avait promis qu'il serait « le président du pouvoir d'achat », c'est assez amusant.

Les dernières brèves