Catastrophe économique en Lettonie

Brève
23/06/2009

Ce petit pays balte a été, ces dernières années, une source considérable de croissance... des profits des banques occidentales, essentiellement suédoises.

Mais maintenant que c'est fini, c'est à la population laborieuse que le gouvernement letton fait payer le prix de la crise. Les retraites ont été amputées de 10 %, le salaire minimum a diminué de 20 % et les salaires des enseignants baisseront de moitié à la rentrée prochaine.

Le gouvernement prétend que le pays a été sauvé de la banqueroute car il recevra un prêt de 1,2 milliards d'euros du FMI dans quelques semaines. Mais son ministre de la santé, un médecin, a démissionné, en reconnaissant que le pays ne pouvait plus soigner ses habitants.

Une manifestation a de protestation contre les mesures d'austérité a eu lieu à Riga la semaine dernière. Les travailleurs ne peuvent en effet que compter sur eux-mêmes, car il n'y a que les banques et leurs actionnaires à qui les États évitent la faillite.

Les dernières brèves