Celanese : la Bourse ou la vie

Brève
24/03/2009

« On a fait gagner des milliards à des pourris qui considèrent les salariés comme du bétail. On est foutu à la poubelle, à la casse », s'indignait justement un ouvrier de l'usine Celanese de Pardies (complexe chimique de Lacq, Pyrénées Atlantiques). Cette usine d'acide acétique avait été rachetée il y a 5 ans par le géant américain de la chimie, qui appartient lui-même au fonds de pension Blackstone. Celanese a entre-temps fait construire une usine similaire en Chine et se débarrasse maintenant de l'usine de Pardies, qui a rapporté, jusqu'à fin 2008, ses 20 % par an. 354 emplois directs et 1500 emplois indirects sont menacés.

Comme le montre ce nouveau scandale, ôter aux capitalistes leur mainmise sur l'économie, c'est une urgence pour les travailleurs.