Celanese : la Bourse ou la vie

Brève
24/03/2009

« On a fait gagner des milliards à des pourris qui considèrent les salariés comme du bétail. On est foutu à la poubelle, à la casse », s'indignait justement un ouvrier de l'usine Celanese de Pardies (complexe chimique de Lacq, Pyrénées Atlantiques). Cette usine d'acide acétique avait été rachetée il y a 5 ans par le géant américain de la chimie, qui appartient lui-même au fonds de pension Blackstone. Celanese a entre-temps fait construire une usine similaire en Chine et se débarrasse maintenant de l'usine de Pardies, qui a rapporté, jusqu'à fin 2008, ses 20 % par an. 354 emplois directs et 1500 emplois indirects sont menacés.

Comme le montre ce nouveau scandale, ôter aux capitalistes leur mainmise sur l'économie, c'est une urgence pour les travailleurs.

Les dernières brèves