Des guerres impérialistes qui n’en finissent pas de tuer

Brève
01/10/2012

Ce week-end, une vague d'attentats à Bagdad et dans sa banlieue a fait près d'une trentaine de morts, portant à 250 le nombre de personnes tuées en Irak depuis le 1er septembre.

Pendant le même temps, l'armée américaine perdait son 2 000ème soldat en Afghanistan depuis le début de son intervention militaire en 2001.

On a beau nous répéter que la guerre est finie en Irak et qu'elle est presque finie en Afghanistan, l'impérialisme n'a pas fini d'y faire des dégâts.

Les dernières brèves