Des ouvriers bulgares en grève aux chantiers de l’Atlantique

Brève
12/06/2009

Des ouvriers bulgares employés par une société lithuanienne sur le site des Chantiers navals de Saint-Nazaire sont en grève totale depuis le 3 mai pour exiger le paiement de leurs salaires. Déjà sous-payés (2,88 euros de l'heure !), ces travailleurs n'ont rien perçu depuis le mois de mars. Quand ils ont réclamé leurs salaires, leur employeur les a menacés de les rapatrier de force par voie aérienne. Heureusement, ils ne se sont pas laissés intimider.

Les Chantiers navals de Saint-Nazaire sont de véritables négriers qui recourent systématiquement à de telles sociétés sous-traitantes qu'ils chargent d'exploiter sans vergogne des travailleurs venus des quatre coins du monde.

Les dernières brèves