Des salariés qui refusent d’être les victimes des manoeuvres des patrons

Brève
14/09/2009

Les 200 salariés d'Idestyle Technologie, un bureau d'étude automobile, ont manifesté mercredi 8 septembre devant le conseil des prud'hommes de Versailles où ils avaient déposé 315 recours pour réclamer des dommages et intérêts. Leur entreprise a été rachetée par Alten en 2006 et est aujourd'hui en redressement judiciaire.

Au-delà des motivations réelles des décisions qui ont été prises par Alten et qui mènent la société à la liquidation, le groupe refuse de financer les indemnités de licenciement - ce qui révolte à juste titre les salariés. Les travailleurs luttent pour obtenir l'engagement financier d'Alten qui en a les moyens. Ils ont bien raison.

Les dernières brèves