Droit de vote des étrangers : démagogie contre xénophobie

Brève
16/07/2014

«Peut-on comprendre que des gens qui sont là depuis vingt ans, trente ans, ne puissent pas voter? » C'est ce que Hollande a déclaré à propos du droit de vote des étrangers... uniquement dans les consultations locales. Mais pour lui, rien ne presse, il renvoie la discussion en 2016. Cela fait des décennies que les socialistes en parlent. Et ça peut durer longtemps.

Du coup, des pontes de l'UMP ont poussé les hauts cris, expliquant

que le vote des étrangers serait le « dernier clou sur le cercueil de la nation ».

Les travailleurs qui vivent ici - y créant des richesses et y payant des impôts - doivent avoir le droit de dire ce qu'ils pensent lors des élections, toutes les élections.

Les dernières brèves