Entreprises : ce n’est pas la crise pour tout le monde

Brève
01/09/2009

Les grandes entreprises françaises publient leurs résultats pour le premier semestre 2009. Et le moins qu'on puisse dire est que ces bilans sont « globalement positifs ». Par exemple, Total a fait 4,5 milliards d'euros de bénéfices, Sanofi Aventis 4,4 milliards (+ 22%), France Telecom 2,5 milliards, GDF Suez 3,2 milliards, Vinci 800 millions (+ 20%), etc.

Ces résultats s'expliquent très simplement : les entreprises font payer leur baisse d'activité par les salariés. Le total des suppressions d'emplois devrait avoisiner les 600 000 en 2009. Voilà pourquoi, simultanément, le chômage augmente, tandis que les entreprises du CAC 40 ont le sourire. C'est la crise, mais pas pour tout le monde.

Les dernières brèves