EPR : les milliards du chantier

Brève
20/04/2015

Malgré l'anomalie dans la composition de l'acier de la cuve du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, rendue publique par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, EDF poursuit son chantier. De son côté la ministre de l'Énergie et de l'Écologie, Ségolène Royal, monte au créneau pour louer la transparence des intervenants dans cette affaire, et parle même d'un « progrès extraordinaire »...

Ce qui semble surtout progresser dans ce chantier, outre le délai de mise en service initialement prévu pour 2012 et aujourd'hui repoussé à 2017 sinon 2018, c'est le coût pour la collectivité de ce chantier censé prouver la maîtrise d'EDF et Areva dans une nouvelle technologie nucléaire. De 3,3 milliards initialement, la facture s'élève désormais à plus de 8,5 milliards d'euros.

Bouygues encaisse, et ce n'est pas fini. Et les usagers paieront la facture !