États-Unis : une offensive contre l'avortement

Brève
30/04/2010

L'État de l'Oklahoma vient d'adopter des lois pour rendre encore plus difficile la possibilité d'interrompre une grossesse. Un médecin est désormais libre de ne pas divulguer aux parents les malformations du fœtus. Les femmes enceintes des suites d'un viol sont soumises à des pressions pour les dissuader d'avorter : par exemple, elles doivent faire une échographie et on les oblige à voir les images du fœtus. Toutes ces mesures visent à culpabiliser les femmes qui désirent avorter.

La liberté d'avoir un enfant ou non, est un droit fondamental des femmes qu'il faut défendre.

Les dernières brèves