Frégates de Taiwan : l’argent public pour payer la note ?

Brève
05/05/2010

L'État français et Thalès devraient être condamnés pour avoir versé des pots-de-vin lors de la vente de frégates à Taiwan en 1991. Des marchands d'armes sont épinglés, tant mieux, mais c'est à 72 % l'État qui paierait... c'est-à-dire qu'on va encore prendre sur le budget, sur les dépenses publiques, pour payer les profits passés des trusts de l'armement et les faux frais des entremetteurs.

Les dernières brèves