Grèce : ce ne sont pas les profiteurs des largesses de l’État qui en payent le prix

Brève
10/02/2010

Le gouvernement grec, qui, comme les autres ne défend que les intérêts de la bourgeoisie, veut faire payer la crise à ses fonctionnaires. Il ne veut remplacer qu'un salarié sur cinq partant en retraite. Et surtout il prévoit des coupes dans les salaires allant jusqu'à 20 % !

C'est pour faire échec à ces attaques brutales que les fonctionnaires, qui n'ont pas touché un seul centime des aides aux banques et aux entreprises, sont appelés à une grève, ce mercredi, qui promet d'être suivie.

Les dernières brèves