L'arbre des millions cache les milliards

Brève
24/03/2009

Finalement, après avoir beaucoup renâclé, les dirigeants de la Société générale ont renoncé à leurs stock-options. Ils s'étaient attribué ces gros compléments de revenus alors que leur banque a perdu des sommes considérables et qu'elle touche une aide énorme de l'État. L'affaire a provoqué un scandale.

Le gouvernement se dit satisfait qu'il y ait un peu plus de morale dans le capitalisme. Ce serait oublier un peu vite les milliards (et ce n'est pas fini !) que l'État, c'est-à-dire la population, a versé aux banquiers et autres patrons, ce qui permet aux actionnaires de continuer à remplir leurs coffres.

Les dernières brèves