L’équipementier prend l’argent et ferme l’usine

Brève
15/04/2009

L'équipementier automobile Trèves, spécialisé dans la garniture de sièges et de portes, compte fermer son usine de Crépy-en-Valois, dans l'Oise, et celle d'Ay dans la Marne : 600 personnes au total devraient perdre leur emploi.

Or, ce groupe vient de recevoir 55 millions d'euros d'aides publiques à travers le « Fonds de Modernisation des Equipementiers Automobiles ».

Dès l'annonce de la fermeture de leur usine, le 10 avril, les travailleurs de Crépy-en-Valois se sont mis en grève. Il n'y a qu'ainsi qu'ils pourront se faire respecter.

Les dernières brèves