L'État contre les mal-logés

Brève
02/03/2009

À Saint-Denis, en banlieue parisienne, l'association Droit au logement a installé des familles mal logées dans un immeuble vide depuis des années qui appartient à La Poste.

Le maire PCF a pris un arrêté de réquisition afin de légaliser le relogement de ces familles. Cela ne devrait pas poser de problème puisque l'immeuble était inoccupé. Eh bien, le préfet, donc l'État, vient d'annuler l'arrêté du maire.

L'État trouve normal de réquisitionner des milliards d'argent public pour les banques, mais pas de toucher à un immeuble vide pour donner un toit à des mal-logés !