La grippe A : la misère augmente les risques de pandémie

Brève
10/05/2009

Si la manière dont est apparu le virus responsable de la grippe A n'est pas encore clairement établie, on sait déjà que les dangers qu'elle représente viennent avant tout des inégalités dans l'accès au soin. Bien des Mexicains victimes de la grippe A se sont rendus à l'hôpital à un stade avancé de la maladie et n'ont pu être soignés à temps, du fait de la pauvreté d'une partie de la société et de l'incurie des systèmes de santé.

En France comme dans les pays les plus riches de la planète, les attaques contre les services de santé éloignent déjà bien des malades pauvres ou SDF. Alors en cas de pandémie les risques augmenteront.

La société, en fabriquant des exclus pour sauvegarder les profits - y compris ceux des trusts pharmaceutiques - engendre des maux qui peuvent être encore plus graves que les virus.

Les dernières brèves