La pénurie d’eau, une conséquence du sous-développement

Brève
19/03/2009

Le 16 mars s'est ouvert à Istanbul le 5ème forum mondial de l'eau. Aujourd'hui, une partie de plus en plus importante de l'humanité se voit privée d'un accès à l'eau potable. On estime que 3 millions de personnes meurent prématurément chaque année de maladies liées à la mauvaise qualité de l'eau dans les pays sous-développés. Et le spectre d'une « pénurie d'eau » est évoqué dans les années à venir.

Pour expliquer cette aggravation, on entend souvent mettre en avant le réchauffement climatique ou l'accroissement démographique des populations des pays pauvres. Mais on n'entend pas beaucoup parler de ces sociétés qui, comme Suez et Veolia, font des profits énormes grâce au traitement et à la distribution de l'eau dans les pays pauvres.

La pauvreté, le sous-développement, le gaspillage et le pillage des ressources de la planète, cela n'a rien de « naturel » ! Le responsable, c'est le capitalisme.

Les dernières brèves