La proie pour l’ombre

Brève
19/09/2012

La campagne du gouvernement pour l'adoption du Traité budgétaire européen démarre aujourd'hui au Conseil des ministres. Ce traité dit « TSCG » servira de caution à chaque État européen pour justifier l'austérité qu'il impose de toute façon aux classes populaires, avec ou sans traité. Le Front de gauche, c'est-à-dire le Parti de Gauche de Mélenchon et le PCF, ont lancé une campagne pour réclamer que le gouvernement organise un référendum sur le sujet. Car la mise en place de cette consultation dépend uniquement du bon vouloir de la majorité en place.

Traité ou pas, ce n'est pas une institution comme l'Union européenne qui est responsable du chômage et des bas salaires. C'est le patronat et sa soif de profit. Une campagne contre le traité européen est une diversion puisqu'elle détourne les travailleurs de leur véritable priorité : la lutte contre la politique patronale, ici en France.

Les dernières brèves