Le capitalisme affameur

Brève
11/10/2012

Selon un rapport des Nations Unies, 868 millions de personnes ont souffert de sous-alimentation chronique entre 2010 et 2012 alors que, selon les experts, il suffirait d'un peu d'organisation collective et d'engrais pour produire suffisamment, de silos pour stocker , de routes et de camions pour faire circuler les céréales. L'Afrique pourrait alors non seulement se nourrir, mais nourrir le monde.

Au lieu de cela, chaque année, le continent africain doit importer des dizaines de millions de tonnes de céréales, payées au prix fort, du fait de la spéculation sur les matières premières alimentaires. La famine de millions d'hommes fait la fortune d'une poignée de spéculateurs.

Les dernières brèves