Le forfait-jour, au bonheur des patrons

Brève
11/05/2011

11% des salariés, surtout des cadres et des commerciaux, sont au « forfait-jour ». Ce système consiste à rémunérer le salarié sur la base du nombre de jours travaillés dans l'année, sans aucun décompte horaire. Quelqu'un peut ainsi légalement travailler 78 heures par semaine. Des salariés qui sont à ce statut vont maintenant en justice pour obtenir le paiement d'heures supplémentaires.

Le régime du forfait-jour a été créé par la loi Aubry (Martine) datant de l'an 2000, la fameuse loi sur les 35 h. Présentée à l'époque comme un progrès, cette loi a, en réalité, impliqué une dégradation des conditions de travail pour bien des salariés.

Les dernières brèves