Le PS est modeste

Brève
01/04/2009

François Hollande a critiqué les engagements non tenus par Sarkozy sur les fermetures d'usines. « On n'a pas le droit, a-t-il déclaré, de donner de l'espoir et de ne pas être ensuite au rendez-vous. » Bien dit.

C'est d'ailleurs sans doute pour cela qu'en son temps, Jospin n'avait donné aucun « espoir » aux travailleurs de Michelin et de Renault-Vilvorde, en expliquant face aux menaces de licenciements que l'État ne pouvait rien faire.

Face à une droite qui ne sert que de fausses promesses, et une gauche qui n'est capable que d'avouer son impuissance, les travailleurs ne doivent compter que sur leurs luttes.

Les dernières brèves