Le smic, un « salaire minimum » que les patrons ne respectent pas

Brève
15/06/2011

Plus généralement, un salarié sur quatre travaille dans une branche où la grille salariale démarre sous le smic. Et avec la hausse du smic de début juillet, hausse automatique minimale et légale qui ne rattrapera pas les hausses de prix, ce sera près de trois salariés sur quatre qui travailleront dans une branche où le salaire de base sera inférieur au smic.

Une loi de 2008 prévoit bien des sanctions pour ce non-respect, mais une décision gouvernementale vient de repousser leur application à janvier 2013.

Les lois qui sont censées empêcher, un petit peu, la dégradation du niveau de vie des salariés, les patrons s'assoient dessus, puis le gouvernement régularise ces non-applications des lois.

Les dernières brèves