Le VRP du nucléaire claque la porte de l’émission

Brève
17/06/2011

Le ministre de l'Industrie, Éric Besson, était invité à l'enregistrement de l'émission « Capital » de M6 consacrée, entre autres, au nucléaire. Au bout de quelques instants, et après la diffusion du témoignage d'un ancien sous-traitant chargé de la sûreté dans les centrales nucléaires, il s'est levé, relate la presse, en déclarant : « Aller, je vous laisse. Je me casse. Fait chier. »

Quelle offense a-t-il subie ? Éric Besson, lui-même, s'est expliqué : « Vous avez affirmé d'entrée : la sûreté nucléaire pose parfois problème ».

Après la catastrophe de Fukushima, dire que « la sûreté nucléaire pose parfois problème », cela pourrait passer pour un lieu commun, mais Besson, ministre des industriels bien plus que de l'industrie pète les plombs quand il entend ça. Il serait urgent de le mettre dans un caisson de décontamination.

Les dernières brèves