Les banquiers mieux aidés que les pays pauvres

Brève
01/04/2009

À la veille du G20, il a été annoncé que le total des sommes injectées par les États pour soutenir les banquiers et les industriels face à la crise atteignait le chiffre ahurissant de 4 530 milliards d'euros.

Le même jour, un autre chiffre paraissait : le total des aides au développement octroyées à l'ensemble des pays du Tiers monde par les pays riches a été en 2008 de 90 milliards d'euros.

Cinquante fois moins.

Les dernières brèves