Les travailleurs français accusés de voler le travail des Suisses

Brève
12/10/2009

Deux partis suisses ouvertement xénophobes viennent d'obtenir un bon score aux élections au parlement cantonal de Genève, avec 27 sièges sur 100. Ils ont fondé leur campagne sur l'hostilité aux travailleurs français, traités de « racailles » et de « criminels ».

Cette démagogie nauséabonde pourrait au moins rabattre leur caquet à tous ceux qui, ici, dénoncent l'immigration : on est toujours l'étranger d'un autre...

Les dernières brèves