Loi Estrosi : démagogie sécuritaire

Brève
30/06/2009

Les députés UMP et Nouveau Centre viennent d'adopter le premier article d'un texte qui crée le délit de participation à une bande violente : « Le fait de participer, en connaissance de cause, à un groupement, même formé de façon temporaire, qui poursuit le but, caractérisé par un ou plusieurs faits matériels, de commettre des violences volontaires contre les personnes ou des destructions ou dégradations de biens, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ».

C'est évidemment une loi démagogique qui ne réglera et n'empêchera rien. Et qui ne s'appliquera même pas aux actionnaires des grands groupes capitalistes, alors que ceux-ci, en fermant des usines et en licenciant, en « toute connaissance de cause » et « en bande organisée », « commettent des violences volontaires », « des destructions » et « dégradations de biens » à très grande échelle.

Les dernières brèves