Maîtres-chiens sans papiers à la SNCF

Brève
17/07/2009

Selon le syndicat Sud-Rail, entre 150 et 200 maîtres-chiens, chargés d'assurer la sécurité dans plusieurs gares parisiennes (Saint-Lazare, lignes C et D du RER), ont été employés par des entreprises sous-traitantes de la SNCF. Ils étaient exploités sans vergogne, souvent sept jours sur sept, touchant des salaires insuffisants, parfois avec plusieurs mois de retard et sur lesquels ils devaient payer la muselière de leur chien et leur uniforme !

En octobre 2008, plusieurs dizaines d'entre eux se sont lancés dans la lutte pour leur régularisation. Leur ténacité et leur courage ont obligé la SNCF, le ministère de l'immigration et la préfecture à conclure le 8 juillet dernier un accord qui devrait aboutir à leur régularisation.

La direction de la SNCF fait semblant de découvrir le problème. Mais elle était forcément au courant des pratiques de ces filières de l'esclavage des temps modernes. Elle y recourt sans hésiter car elle est prête à tout pour le profit. Quant au ministre de l'immigration, Eric Besson, qui fait semblant de s'émouvoir et de diligenter une enquête, il peut prétendre aux palmes de l'hypocrisie.

Les dernières brèves