Menteurs, voleurs et exploiteurs

Brève
03/03/2009

L'usine Continental de Clairoix, dans l'Oise - la plus grosse entreprise privée de la région de Compiègne avec 1100 salariés - est menacée de fermeture pure et simple.

En septembre 2007, le patron avait forcé les ouvriers à accepter un retour aux 40 heures, au nom d'une « nécessité vitale » et sous prétexte, naturellement, d'éviter la fermeture. Quatorze mois plus tard, presque tous les intérimaires étaient licenciés, sur un total de 200. Et maintenant, c'est de nouveau la fermeture qui est évoquée.

Voilà qui montre une fois de plus ce que valent des promesses de patrons.

Les dernières brèves