Monopole et concurrence

Brève
15/05/2009

La commission européenne vient d'infliger au fabricant de microprocesseurs Intel une amende de plus d'un milliard d'euros. Ce qui paraît beaucoup mais représente cinq fois moins que les profits 2008 d'Intel. Il est reproché à cette firme sa situation de monopole qui lui permet d'empêcher son principal concurrent AMD de se développer. Et il est vrai qu'Intel domine plus de 80 % du marché mondial des processeurs.

On touche là une des principales contradictions du capitalisme. Les États aident habituellement les grandes entreprises, qui sont souvent qualifiés de "champions", à conquérir des marchés. Les plus grosses d'entre-elles rachètent d'ailleurs leurs concurrents à coup d'OPA, au point de dominer entièrement le marché. Mais cette concentration des capitaux amène, sous la forme des monopoles, la négation de la concurrence, tant vantée par les chantres du capitalisme.

Les États naviguent ainsi entre les contradictions toujours plus fortes du systéme capitaliste, dont la société ne peut sortir qu'en changeant totalement de système économique.