Mory Ducros : des licenciements soutenus par l’État

Brève
09/01/2014

Le transporteur Mory Ducros mis en faillite par son actionnaire principal, Arcoles Industries, est en passe d'être repris par... le même Arcoles Industries. C'est en effet la seule offre de reprise globale parmi celles déposées devant le tribunal de commerce. Mais sur les 5 000 salariés, seuls 1 900 garderaient leur emploi. Quant aux 2 000 travailleurs de la sous-traitance, ils seraient sacrifiés.

Arcoles Industries est en fait un groupe spécialisé dans la reprise des sociétés en difficulté. C'est l'un de ces requins qui dépècent les morceaux les plus rentables et liquident le reste des entreprises qu'ils rachètent.

Le comble, c'est que l'État s'apprête à financer cette reprise sous prétexte de favoriser «les solutions d'envergures nationales ». Cette saignée des emplois se fait donc avec la complicité financière active du gouvernement socialiste. Une fois de plus.

Les dernières brèves