Non à la reprise des expulsions !

Brève
19/03/2009

Depuis lundi 16 mars, les expulsions locatives peuvent légalement reprendre. D'après le président d'Emmaüs France, 500 000 foyers sont menacés d'expulsion, tandis que 221 000 personnes occupent un logement alors qu'une décision d'expulsion a déjà été prise à leur encontre.

La ministre du Logement, Christine Boutin, a déclaré que « désormais il n'y aurait plus d'expulsions sans une solution de relogement ou d'hébergement ».

Le baratin de Boutin ne trompe personne : dès le 16 mars au matin une mère de famille et ses deux enfants ont été expulsés de leur logement à Pont-Saint-Esprit, sans que les services de l'État aient prévu quoi que ce soit pour les reloger ou même les héberger.